L’oligopole des grands éditeurs commerciaux

« L’ère numérique a eu un effet majeur. À partir de 1995, 5 grands éditeurs savants (Elsevier, Springer, Wiley, Tailor and Francis, Sage) ont augmenté leur contrôle; tant dans les sciences sociales et humaines que dans les sciences naturelles et le génie, ces grands éditeurs contrôlent plus de la moitié du marché. »

Vincent Larivière, professeur à l’Université de Montréal et directeur scientifique d’Érudit, souligne le phénomène de concentration dans l’édition scientifique qui a été favorisé par le passage au numérique:

Pour aller plus loin

Enjeux de la diffusion savante

Découvrez les grands enjeux auxquels fait face la diffusion savante à travers une série d’entrevues réalisées par Érudit avec des acteurs clés du milieu de la recherche canadienne. Autres enjeux:

– La grande conversation scientifique, par Jean-Claude Guédon, professeur à l’Université de Montréal.

– Rôle des presses universitaires à l’heure du numérique, par Benoît Melançon, directeur scientifique des Presses de l’Université de Montréal.

La fouille de textes et la visualisation de données, par Dominic Forest, professeur agrégé à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal

L’importance des chercheurs dans la diffusion en libre accès, par Marc Couture, professeur à la Téluq.

La dérive des facteurs d’impact pour les revues savantes, par Yves Gingras, professeur au département d’histoire de l’UQAM et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences.

– Les défis d’un dépôt institutionnel numérique, par Magda Fusaro, professeure au Département de management et technologie de l’UQAM.