Notes de recherche et références

Notes de recherche sur le libre accès, la science ouverte et le droit d'auteur

Érudit contribue à la réflexion et au partage des idées sur le développement de l’édition scientifique, de la diffusion numérique de la recherche et de la culture, et du mouvement pour la science ouverte. Dans ce cadre, l’équipe d’Érudit participe à des études et des comités sur ces questions, et réalise des documents de recherche.

En février 2021, nous diffusons ainsi des notes de recherche en français et en anglais sur quatre enjeux majeurs de notre secteur : le droit d’auteur, la science ouverte, le libre accès et les mesures d’impact. Ces quatre notes ont été réalisées par l’équipe du volet recherche du Consortium Érudit, avec la contribution de Marie Léger-St- Jean, chercheure indépendante, et sous la supervision de Vincent Larivière, professeur à l’Université de Montréal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante, et directeur scientifique du Consortium Érudit. Elles ont bénéficié du soutien financier du Secrétariat aux relations canadiennes du gouvernement du Québec.

Ces notes sont diffusées sous licence CC-by-NC, et peuvent donc être facilement partagées. A noter que l’ensemble des références pour ces notes est présenté sur notre page Zotero, et une version en langue anglaise est également disponible en ligne.

  • Principes et politiques du libre accès

libre_accesDepuis 2015, les trois conseils de recherche du Canada — les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) — ont une politique de libre accès harmonisée. Elle impose un délai maximal de 12 mois à l’accès gratuit aux résultats de la recherche subventionnée, que ce soit à travers une revue scientifique ou un dépôt institutionnel. Les Fonds de recherche du Québec (FRQ) ont fait de même en 2019, suivant la ligne tracée par les conseils fédéraux. Pendant ce temps, en Europe, les organismes subventionnaires se sont réunis autour de cOAlition S et ont lancé une initiative à l’automne 2018, le Plan S, qui exige que toute la recherche soit immédiatement publiée en libre accès dès janvier 2021.

Quels sont les principes à la base du libre accès et comment ces différentes politiques tentent-elles de les suivre?

→ Accéder à la note de recherche

 

  • Droit d’auteur et licences Creative Commons

DroitdauteurLa diffusion en ligne des revues savantes a modifié la gestion du droit d’auteur pratiqué à l’ère de l’imprimé. Beaucoup de confusion entoure toujours le droit d’auteur pour l’édition scientifique numérique, et les responsables des revues n’ont pas toujours accès aux ressources nécessaires pour formaliser leur gestion du droit d’auteur.

Quelles sont les options de gestion du droit d’auteur et quelles sont les meilleures pratiques à respecter pour un libre accès équitable et pérenne?

Accéder à la note de recherche

 

  • Science ouverte

Science_ouverteL’accès libre et ouvert au savoir est devenu une priorité pour certains gouvernements et subventionnaires au cours des dernières années. Tandis que la France a adopté en 2018 un Plan national pour la science ouverte et que la Politique de diffusion en libre accès des Fonds de recherche du Québec est entrée en vigueur en 2019, le gouvernement fédéral canadien a lancé en 2020 sa Feuille de route pour la science ouverte dans le cadre de son Plan d’action national du Canada pour un gouvernement ouvert de 2018-2020.

Mais qu’est-ce que ça veut dire, ouvrir la science?

→ Accéder à la note de recherche

 

  • Mesures d’impact

Mesures_dimpactAlors que la recherche fait l’objet d’une évaluation croissante de la part des gouvernements et des administrations, les milieux universitaires comprennent encore mal les mécanismes de mesure de l’impact scientifique. Les mesures d’impact traditionnelles font l’objet de débats importants à cause des effets pervers qui peuvent découler de leur mauvaise utilisation. Il se développe également des mesures dites alternatives qui quantifient la circulation des publications non pas à travers les citations dans d’autres publications savantes mais en ligne, en fonction du nombre de téléchargements ou de mentions dans les réseaux sociaux, les médias d’information, les blogues, la littérature grise, etc.

Comment mesure-t-on l’impact de la recherche?

→ Accéder à la note de recherche