Création d’un consortium autour de Substance

L’année dernière, le Public Knowledge Project (PKP) et la Collaborative Knowledge Foundation (CoKo) s’engageaient dans un partenariat pour soutenir un écosystème ouvert de création et de diffusion des connaissances.

Nous sommes fiers d’annoncer aujourd’hui, en collaboration avec le Consortium Érudit, que nous franchissons une autre étape concrète dans la réalisation de cet objectif commun. substance petitNos trois organisations ont choisi Substance, une bibliothèque JavaScript permettant l’édition de contenus en ligne, comme élément essentiel de cette infrastructure de création et de diffusion. Nous invitons d’autres organisations à se joindre à nous au sein d’un consortium qui favorisera l’adoption de Substance.

Ce consortium d’organisations engagées à utiliser Substance permettra d’établir une ressource partagée reposant sur un développement axé sur les besoins de la communauté. Nous soulignons que l’édition collaborative de documents structurés sur le Web est nécessaire dans le cadre des processus de rédaction, d’édition et de production des connaissances, et nous pensons que Substance sera la solution la plus à même de répondre à tous ces besoins.

En appuyant Substance, PKP, CoKo et Érudit déclarent à toutes les parties intéressées qu’elles sont investies dans la création d’une boîte à outils polyvalente consacrée à l’édition de documents, en code source libre et pouvant être intégrée dans chacun de leurs propres systèmes et processus de travail. À travers cet engagement, nous souhaitons ainsi que d’autres organisations réalisent qu’il y a plus d’avantages à soutenir collectivement Substance, que de concevoir des solutions autonomes ou adaptées qui ne peuvent pas être facilement utilisées par des tiers.

Les membres du Consortium Substance prévoient une rencontre en juillet 2016. Pour connaître les activités de ce Consortium ou pour participer à cette rencontre, veuillez-vous inscrire à liste de diffusion suivante : http://lists.substance.io/mailman/listinfo/consortium

Érudit, Public Knowledge Project, Collaborative Knowledge Foundation.

partenaires de Substance