Activités de recherche

Parallèlement aux services offerts aux chercheurs Canadiens, Érudit participe et soutient plusieurs activités de recherche et de développement en collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux.

Comité scientifique d’Érudit

Le comité a pour mandats de soutenir la direction générale dans la sélection des nouveaux titres à inclure à Érudit ainsi que dans les grandes orientations qui guident le développement du volet recherche de la plateforme.
Composition du comité d’Érudit: 

·         René Audet, Professeur titulaire, Département des littératures, Directeur du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises, Université Laval

·         Frédéric Bouchard, Professeur titulaire, Département de philosophie, vice-recteur associé à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation à l’Université de Montréal et titulaire de la chaire ÉSOPE de philosophie, Université de Montréal

·         Vincent Larivière, Professeur agrégé, École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante, Université de Montréal

·         Chloé Leclerc, Professeure adjointe, École de criminologie, Université de Montréal, Directrice de la revue Criminologie.

·         Richard Marcoux, Professeur titulaire, Département de sociologie, Université Laval, Directeur de l’Observatoire démographique et statistique de l’espace francophone (ODSEF), Professeur associé au Département de démographie de l’Université de Montréal, Directeur adjoint des Cahiers québécois de démographie

·         Benoît Melançon, Professeur titulaire, Département des littératures de langue française, Directeur scientifique des Presses de l’Université de Montréal, Université de Montréal

·         Lyne Sauvageau, Vice-présidente à l’enseignement et à la recherche, Université du Québec

 

 

Cyberinfrastructure ouverte pour les sciences humaines et sociales (COSHS)

Présentation

La Cyberinfrastructure ouverte pour les sciences humaines et sociales (COSHS) a pour objectif d’améliorer les possibilités de découverte et d’exploitation des résultats de la recherche canadienne en sciences humaines et sociales, publiés dans des revues et des livres en format numérique. Bâtie à partir de la plateforme Érudit et des logiciels de gestion éditoriale développés par le Public Knowledge Project (PKP), la COSHS fédère un ensemble de partenaires nationaux et internationaux dotés d’une expertise de pointe en sciences des données dans le développement d’outils innovant sur les principes des logiciels libres.

Avec un financement total de 4,3 M$, le projet sera soutenu durant 3 ans par la Fondation canadienne pour l’innovation, le gouvernement du Québec et de l’Ontario, ainsi que par plusieurs universités canadiennes (Université de Montréal, Simon Fraser University, Université du Québec à Montréal, University of Victoria, University of Ontario Institute of Technology, Université Concordia, Université McGill). Cet investissement permettra le déploiement d’une infrastructure numérique nationale de recherche dédiée à la production, à l’agrégation, ainsi qu’à l’enrichissement et à l’exploration automatisée de données essentielles à la recherche en sciences humaines et sociales publiées au pays en français et en anglais.

La création de cette cyberinfrastructure est un moyen unique de promotion et de développement de la culture et de la science, et qui consolide le leadership du Québec et du Canada dans le secteur des humanités numériques et de l’édition savante.

Chercheurs

En plus du soutien des universités engagées dans le projet, la COSHS bénéficie de l’implication de 24 chercheurs de premier plan.

Chercheur principal : Vincent Larivière, Université de Montréal, École de bibliothéconomie et des sciences de l’information

Équipe scientifique : 

Nom

Institution Département
Alperin, Juan Simon Fraser University Publishing Studies, Faculty of Communication, Arts, and Interactive Design
Audet, René Université Laval Département des littératures / CRILCQ
Brown, Susan University of Guelph School of English and Theatre Studies
Collins, Christopher University of Ontario Institute of Technology Computer Science
David, Sylvain Concordia University Études françaises
Eberle-Sinatra, Michael Université de Montréal Études anglaises
Forest, Dominic Université de Montréal École de biblio. et des sc. de l’info.
Gervais, Bertrand Université du Québec à Montréal Département d’études littéraires
Gingras, Yves Université du Québec à Montréal Histoire
Lacroix, Michel Université du Québec à Montréal Études littéraires
Lalonde, Joanne Université du Québec à Montréal Histoire de l’art
Langlais, Philippe Université de Montréal DIRO (Informatique et Recherche Op.)
Lapalme, Guy Université de Montréal Informatique et recherche opérationnelle
Livernois, Jonathan Université Laval Littératures
Marcotte, Sophie Concordia University Département d’Études françaises
Maxwell, John Simon Fraser University Publishing
Pinson, Guillaume Université Laval Département des littératures, Faculté des lettres et des sciences humaines
Siemens, Raymond University of Victoria English and Computer Science
Sinclair, Stéfan McGill University Languages, Literatures & Cultures
Sugimoto, Cassidy Indiana University School of Informatics and Computing
Vitali Rosati, Marcello Université de Montréal Littératures de langue française
Warren, Jean-Philippe Concordia University Département de sociologie
Willinsky, John Simon Fraser University Publishing Program

Participation à des projets de recherche

Création d’un prototype d’index de citations pour les publications francophones (2015-2016)

L’accès aux publications scientifiques et la prise en compte de ces dernières ne peuvent se concevoir aujourd’hui sans les outils que sont les systèmes d’indexation. Ces technologies, qui référencent les revues scientifiques et calculent les citations de chaque article, permettent d’identifier les publications les plus importantes dans chaque domaine (notamment grâce au nombre de citations), et de comparer les revues scientifiques par rapport à d’autres revues dans un domaine de recherche donné (facteur d’impact).

Collaborateurs: Agence Universitaire de la francophone (AUF), Observatoire des sciences et de la technologie (OST).
Sous la direction scientifique de l’Observatoire des sciences et de la technologie (OST)

Création d’un logiciel libre d’édition XML natif basé sur le schéma ÉruditArticle (logiciel Stylo, 2015-2016)

Stylo est un outil d’édition numérique facile d’utilisation et adapté aux besoins spécifiques de la publicationlogo Marcello scientifique, qui permettra aux producteurs de contenus (chercheurs, revues savantes, presses universitaires, etc.) d’optimiser leur processus éditorial.

Avec une interface conviviale, Stylo structurera et balisera les documents, textes, articles en début de chaîne éditoriale, en plus d’offrir la possibilité d’enrichir le document à l’aide de métadonnées (titre, auteur, mots-clés, etc.).

L’impact potentiel du projet est considérable : en réalisant ce travail de structuration en amont, le document pourra être exporté directement dans différents formats (XML, PDF, HTML) en fonction des besoins. Il sera ainsi possible d’envoyer les contenus déjà balisés sur Érudit, mais aussi sur des sites personnels, des blogues ou même chez l’éditeur papier qui pourra récupérer une sortie pour inDesign produite automatiquement à partir du fichier XML et du gabarit de la revue. L’outil est développé en code source ouvert et sera disponible gratuitement dès 2017. En facilitant la production de documents bien structurés, Stylo viendra optimiser définitivement la diffusion des publications scientifiques.

Collaborateur: Chaire de recherche sur les écritures numérique
Chercheur principal: Marcello Vitali-Rosati, professeur agrégé de Littérature et culture numérique au Département des littératures de langue française, Université de Montréal. Titulaire de la Chaire de recherche sur les écritures numériques.

Génération automatisé de XML à partir du logiciel libre Open Journal Systems (2015-2017)

Le logiciel libre Open Journal Systems (OJS), développé par PKP et utilisé gratuitement par plus de 8 000 revues savantes, offre une solution souple et légère afin de diffuser des articles en format PDF.
Les équipes de développement d’Érudit et de PKP travaillent actuellement sur un projet de génération automatique de ces articles en format PDF produits par OJS en format XML, qui favoriserait une meilleure indexation et visibilité de ces documents.

Collaborateur: Équipe de développement du Public Knowledge Project.

Appui à des projets de recherche

Champ politique et champ intellectuel au Québec de l’entre-deux-guerres (2013-2017)

Le sociologue Jean-Philippe Warren interroge dans le cadre de ce projet de recherche l’impression de décalage entre les élites politiques et la société civile au Canada français durant l’entre-deux-guerres (1917-1939), notamment sur le parlementarisme qui semblait alors aux yeux de plusieurs un régime dépassé et périmé.

Objet de la recherche
Dans le but de mieux comprendre les canaux de dissémination et les stratégies de retraduction des idées circulant dans la société canadienne-française de l’époque, un vaste corpus de revues d’idées québécoises de la période 1917 à 1939 a été mobilisé. S’y retrouvent, entre autres, Le Nigog, Le Samedi, La Nouvelle-France, Le Franc Parleur et L’ÉmérillonUne fois mise en relation avec les débats parlementaires de l’Assemblée nationale, l’analyse du discours de ces revues viendra soutenir le postulat de Warren, voulant que l’intervention dans une revue d’idées définisse l’intellectuel plutôt que la mobilisation d’un capital symbolique acquis dans un champ non-politique (Ory et Sinelli, 1986). Pour ce faire, la recherche active deux volets d’intérêts distincts dans le corpus, dessinant, d’une part, une cartographie des réseaux intellectuels et politiques structurant le monde des idées de 1917-1939; questionnant, d’autre part, les formes d’intertextualité entre les discours politiques et intellectuels québécois.

Structure du projet
Commencé en 2013 et se déployant sur quatre années, ce projet de recherche s’appuie sur la logométrie et la bibliométrie, sciences de la mesure qui, jumelées aux avancées technologiques, donnent accès à de nouvelles méthodologies des sciences humaines numériques. Dirigé par Jean-Philippe Warren, le projet est mené en partenariat avec la BAnQ, la Bibliothèque de l’Assemblée nationale, la Chaire Concordia d’études sur le Québec et Érudit. Le projet de recherche « Champ politique et champ intellectuel au Québec de l’entre-deux-guerres » conduira à la mise en ligne sur la plateforme Érudit des 47 revues d’idées identifiées par Fortin (1993; 2006), pour un total approximatif de 31 000 pages de l’entre-deux-guerres. L’ensemble des documents sera disponible en libre accès.

Jean-Philippe Warren est professeur et chercheur au département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Concordia. Il est titulaire de la Chaire Concordia d’études sur le Québec, membre du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST) et du Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones (CIÉRA).

Fonds: Conseil de recherche en sciences humaines, Subvention Savoir.
Chercheur principal: Jean-Philippe Warren, professeur titulaire, Université Concordia, Department of Sociology and Anthropology, Faculty of Arts and Science.

TECHNÈS, Partenariat international de recherche sur les transformations technologiques du média (2014)

TECHNÈS : repenser le cinéma et ses techniques dans son histoire et à l’heure du numérique.
Les membres du partenariat TECHNÈS se proposent de créer une Encyclopédie raisonnée des techniques au cinéma – numérique et bilingue – qui permettra de mener une étude approfondie des liens qui se sont tissés, durant différents moments de bouleversements technologiques, entre esthétique et technique cinématographiques, pratiques et formes filmiques, machineries et conceptions du cinéma, à travers une étude à la fois synchronique et diachronique de ces moments où le cinéma a été appelé à subir des mutations profondes. (Source: Cinémathèque québecoise). http://grafics.ca/projets/

Fonds: Conseil de recherche en sciences humaines, Subvention Partenariat.
Chercheur principal: Pôle canadien sous la direction d’André Gaudreault (GRAFICS/Université de Montréal).

INKE – Implementing New Knowledge Environments
(2014, 2016)

Le réseau INKE est une initiative interdisciplinaire qui regroupe 35 chercheurs autour des enjeux de la production et de la diffusion des connaissances à l’ère numérique. http://inke.ca/projects/about/

Fonds: Conseil de recherche en sciences humaines, Subvention Partenariat.
Chercheur principal: Ray Siemens, Distinguished Professor in the Faculty of Humanities at the University of Victoria, in English.

Understanding the Societal Impact of Research Through Social Media

Le projet a pour objectif d’étudier l’impact de l’utilisation des nouveaux outils de mesure de la diffusion des résultats de recherche (les altmetrics) par les chercheurs et les institutions.

Fonds: Conseil de recherche en sciences humaines, Subvention Savoir.
Chercheur principal: Vincent Larivière, Professeur agrégé à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante, directeur scientifique du Consortium Érudit.

Colloques, séminaires et publications

Colloques, séminaires

  • Colloque “Une plateforme de recherche et d’expérimentation pour l’édition ouverte”
    83e Colloque de Acfas, Rimouski, 25 mai 2015.
    Sous la direction de Vincent Larivière, directeur scientifique d’Érudit.
    Programme: http://www.acfas.ca/evenements/congres/programme/83/400/427/c
    Consacré aux usages et perspectives de recherche rendues possibles par la masse croissante de corpus numérisés, le colloque visait plus spécifiquement à aborder, à partir de l’exemple d’Érudit, les questions inédites que le traitement automatisé de collections numériques permet de poser ainsi que les modalités de structuration, traitement et d’enrichissement qui peuvent accroitre ces possibilités de recherche. La journée d’étude s’est déroulée en trois temps : plateformes, usages et pratiques, traitement et outils.
    Résumés des présentations: https://apropos.erudit.org/fr/une-plateforme-de-recherche-et-dexperimentation-pour-ledition-ouverte/
  • Séminaire Érudit, “Nouveaux modes de diffusion des connaissances et libre accès au Canada”
    Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 17 novembre 2015, Montréal.
    Érudit et le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) invitaient les directeurs de revues savantes et les responsables de bibliothèques universitaires canadiennes à se réunir le 17 novembre à Montréal afin de discuter des nouveaux paradigmes de diffusion des connaissances amenés par le libre accès. Plus de 110 participants provenant de tout le Canada étaient présents à cette journée.
    Résumé des présentations: http://www.seminaire2015.org/presentationfr/
  • PKP Developer Sprint 2016
    Université de Montréal, 25 et 26 avril 2016, Montréal.
    De nombreux développeurs répartis dans plusieurs pays travaillent à améliorer constamment les logiciels proposés par PKP, et ce sprint de développement de deux jours est une occasion de les réunir afin d’orienter leurs efforts sur plusieurs points particuliers. PKP est un organisme canadien qui édite une suite de logiciels libres pour l’édition numérique scientifique. Son outil le plus populaire, Open Journal System (OJS), est utilisé par près de 8 000 revues savantes dans le monde.
    Plus d’informations: https://pkp.sfu.ca/2016/02/10/pkp-sprint-montreal/

Publications